S'ouvrir à l'amour et la Joie :

 

Exploration ...

 

Nouveaux- nés, bébés, on arrivait directement de la Source de joie, de vie, de Lumière, et donc la joie était un état d'être permanent. Même si on pleurait pour exprimer ses émotions, l'état de base était un état de connexion avec la Source, et la joie, en soi, coulait librement. (N'était pas obstruée. ) Ainsi que toutes les autres émotions. 

Une fois que l'on peut ressentir cette joie dans son coeur, ce flux énergétique d'amour devient guérisseur. Cet élan vital peut guérir toutes les parties de soi, conscientes ou inconscientes, anciennes ou plus récentes, qui ont gardé stockées quelque part dans la mémoire de la cellule, l'information vibratoire  que l'on n'était pas aimable. Ou alors... "pas aimable jusqu'à ce point là" . 

 

Il n'y a pas de niveau pour l'amour. Soit on le laisse circuler en soi, et on l'accueille, ou soit on le bloque. Et on se ferme, de ce fait, à l'énergie de vie qui désire circuler en soi...

 

 

S'assurer d'en avoir envie, ou le désir ... Car c'est bien du désir qu'il s'agit !!

(Et oui, trop de gens "pensent" en avoir envie mais ne sont pas capable de s'autoriser l'accés à la joie, au plaisir et au ressenti de l'Amour . )

ex : Auto-destruction, conditionnement familial, ou de la société, trop restrictif et emprisonnant...)

 

Car c'est bien d'énergie de vie qu'il s'agit. 

L'énergie de la Source à laquelle on est tous connectés, mais dont beaucoup ont oublié son origine et (ou) comment s'y relier. 

 

 

En empêchant ces émotions de s'exprimer totalement, de manière fluide et authentique , en grandissant, nous avons créer des stockages.

Des points de fixations dans notre matrice de fonctionnement interne où, des vieilles mémoires, des schémas, programmes, se sont cristallisés car ils n'ont pas pu s'écouler librement. Et lorsque nous arrivons à un certain point de notre existence, où ces "kystes" prennent trop de place, l'énergie de vie ne peut plus circuler. Créant des désordres, dysfonctionnement physiques ou psychologiques, mentaux ou émotionnels... 

 

Une fois que l'on a compris ça, l'idée est de se reconnecter à la Source en soi. 

 

Comment ? 

 

D'abord en posant son intention concrètement, de vouloir se connecter à l'énergie de vie, de la Source. Certains l'appellent "Dieu", d'autres "Le Grand Tout" ou encore "La Puissance de l'Univers" ..

 

En créant ce lien, déjà, on arrête de pomper l'énergie de notre entourage et de passer par des oscillations émotionnelles qui n'ont pas de sens. Ce lien, passe par le coeur. Donc en se rebranchant, on redevient vivant. ( Et non pas robotisés, conditionnés par les schémas sociétaux, familiaux ou collectifs.)

Cette connexion à la Source Divine, fait qu'on se rebranche également à la Source en nous. Notre Âme. Notre authenticité, notre Essence divine.. On se recentre.

Donc là, notre vision passe à un autre niveau.. 

On n'est plus uniquement nous, dans un corps physique, avec un prénom, mais on redevient nous, avec toute notre dimension que l'on appelle "spirituelle" en occident.. Et qui sont évidentes et naturelles en Orient, Inde ou Asie . (Mais bon, ça c'est un autre sujet...)

 

Ensuite, notre Intention, on la pose sur notre incarnation, (notre venue sur Terre)  ( On ne reste pas perchés svp...) en se souvenant que nous sommes un trait d'union entre la Terre et l'Univers.

En se branchant sur la prise "Énergie Cosmique" et la prise " Énergie Terrestre " ou " Tellurique " . 

On peut choisir clairement de demander en langage quantique : "Que ma fréquence vibre en harmonie avec la fréquence de la Terre et de l'Univers". 

Ainsi, on harmonise ses fréquences entre les flux terrestres et de l'Univers qui sont en perpétuelle évolution, surtout en ce moment de grand changement de paradigme et les flux universels . 

 

Une fois que l'on a fait ça . (faire dans le sens de poser une intention, d'être connectés), on va devoir respecter quelques règles d'hygiène de vie qui ne sont autres que des règles de respect universel pour l'énergie- lumière qui coule en nous : 

 

 

Retrouver une hygiène de vie où l'on décide de prendre conscience de ces flux :  La circulation, les échanges, les entrées et sorties : 

 

  • Concrètement : Prendre conscience de ce qu'on avale, absorbe . Dans tous les sens du terme !! 

Qu'est ce qu'on mange, qu'est ce qu'on ingère psychologiquement, sensoriellement ? Qu'est ce que l'on se laisse à entendre, à voir ? 

Se responsabiliser au niveau sensoriel  ! (Tous les sens : ouïe, vue, toucher, odorat... ) Arrêter de croire que ça vient de notre environnement, car c'est nous-même qui sommes responsable des propres choix que l'on fait, des choses que l'on absorbe ! Ou pas . (ex: télé, radio, articles sur internet de basses fréquences, relations énergétivores..)

 

  • Et aussi, prendre conscience de ce que l'on exprime !

 En terme de paroles, de gestes, d'attitude .. Qu'est ce que je donne à voir et quelle est l'énergie que je transmets aux autres, et à mon environnement ? Par mes paroles, mes pensées, mes attitudes. 

 

Est-ce que je suis une personne écologique ? Ou est-ce que je pollue par un comportement inconscient et destructeur et faussement ignorant ? 

On parle d'une pollution énergétique, vibratoire, relationnelle. 

 

  •  Enfin, quelle est la relation que j'entretiens avec moi- même ? 

 Comment je m'entretiens ? Comment je stimule cette énergie, ce fuel en moi ? Comment je prends soin de ce véhicule qui est mon corps, et qui m' a été alloué pour une durée de vie ? Comment je le respecte et comment je respecte cette énergie de vie en moi ? 

Comment je respecte ses rythmes en moi ? En étant à l'écoute de comment je fonctionne, de ce qui me fait du bien ? De l'action ? Du repos ? 

 

Mais aussi, est-ce seulement possible de m'écouter suffisamment ? Ou bien je traine (encore) cette culpabilité judéo-chrétienne empêcheuse de s'octroyer le droit au plaisir sans souffrance ? ... Et de Prendre conscience des émotions qui circulent en nous. 

Car une fois que l'on s'écoute, on s'entend respirer, vibrer, souffrir et jouir.

On ne peut plus s'ignorer, se couper de soi-même . Car c'est se couper de la Source en soi. 

En faisant grandir notre conscience intérieure, notre regard sur les autres et sur le monde change. 

 

Il est temps de se réveiller ! 

 

Dans l'espace ainsi créé en soi, l'Amour s'épanouira de lui-même. 

 

Élever sa conscience. En élevant sa fréquence vibratoire et créer ainsi un nouveau palier de vision . Par une élévation quantique, et ainsi changer de palier vibratoire, nous allons créer de nouvelles connexions dans notre conscience et ainsi, le champ d'informations aura de nouveaux réseaux pour fonctionner. 

 

 Comment ? 

 

S'assurer que physiquement on soit capable de s'ouvrir aux vibrations de joie en son coeur et pouvoir la laisser circuler. Car l'amour se manifeste par la sensation- vibration de joie. Y penser c'est bien, mais ça reste une pensée et ça reste dans le mental.

Le ressentir, c'est dans le coeur et ça circule en soi, dans tout le corps . 

  

Pour accélérer ce processus de "Réveil" et d'élévation de conscience , on peut aussi décider de se faire accompagner, d'entreprendre une thérapie ou un coaching avec quelqu'un d'expérimenté.

Ce peut être un(e) thérapeute ayant travaillé sur lui (ou elle)  suffisamment longtemps (minimum  2 ans de psychothérapie ou psychanalyse)  pour être capable d' accompagner l'Autre à travers les méandres conscients et insconscients de sa libération physique, émotionnelle, spirituelle . 

 

 

Les techniques thérapeutiques d'accompagnement importent peu. Trouver quelqu'un avec qui l'on se sent bien, en confiance, et qui soit équiibré pour pouvoir nous contenir lorsque nous aurons à déverser nos émois, est le plus important.

La relation en elle-même, (comme la relation amoureuse d'ailleurs) , et ce qui s'y co-crée en son sein, est l'alchimie qui va nous permettre de laisser émerger ce nouveau "nous" et de laisser s'échapper l'ancien. 

Telle la mue du serpent, se départir de son ancienne peau et renouer avec son Essence profonde, notre moi- divin  et sacré. 

 

Hormis l'accompagnement thérapeutique, ( thérapie brève ou longue ) , la pratique spirituelle de la méditation permet de développer ce qu'on appelle dans le bouddhisme " La pleine conscience " . Issue du zen, du bouddhisme tibétain ou du tao, on retrouve cette conscience de l'instant, du moment présent .

 

Pour quoi faire ? 

 

Rien. Ce n'est pas pour faire. C'est pour Être. 

Être dans la conscience de l'instant, de ce qui se joue.

Être conscient du déroulement de la vie, de sa vie, comme un film sur un écran de ciné dont on serait l'acteur ou l'actrice principale.

Retrouver cette légèreté d'être, cette spontanéité créatrice où l'on s'accueille tel que l'on est, et où l'on se permet.

Se permettre d'être soi, se permettre d'être contemplé(e) et de contempler. D'exister. 

S'autoriser le plaisir d'exister et d'être vivant. Comme un enfant, retrouver ce dynamisme en soi, de la vie qui s'exprime et qui veut jouer.

Tout d'abord en ralentissant . En prenant le temps de se poser ou de ralentir notre rythme pour pouvoir mettre nos sens en éveil ; tel un enfant qui (re)- découvre le monde, redécouvrir le monde en soi et autour de soi. 

Ce peut- être s'asseoir sur cette chaise pour la première fois. Même si ça fait 10 ans qu'on s'assoit sur la même chaise, tous les jours à la même heure. 

Redécouvrir notre façon de s'asseoir . Redécouvrir cette chaise. Redécouvrir notre relation à la chaise . 

Comme un acteur qui rejouerait 100 fois la même scène, et qu'à chaque fois il doit la refaire comme si c'était la 1 ère fois. Être cet acteur. Pour de vrai. L'acteur de notre vie. L'acteur de notre propre Bonheur. 

Pour ceux qui souhaitent, se poser en méditation permet de créer une pratique dans le silence et l'immobilité apparente de la posture, pour mieux observer le fond de notre âme. 

 

Les 2 aspects de la pratique de pleine conscience sont complémentaires. Également la pratique de la pleine conscience dans notre parole "Que ta parole soit impeccable et juste" . (On la retrouve également dans les accords toltèques. Principe de vie universel. 

 

 Angélique Thiriet

ATELIER YOGA TIBÉTAIN du RÊVE ET DU SOMMEIL : TOUTES LES INFOS 

Retrouvez ici mon Interview pour BTLV  :

Interview Complète
Yoga et méditation.mp3
Fichier Audio MP3 55.4 MB