Le Tao dit qu’un homme peut vivre mille ans si sa vie sexuelle se déroule sans hâte

« Le Tao dit qu’un homme peut vivre mille ans si sa vie sexuelle se déroule sans hâte, s’il vit en relaxation profonde. Si un homme et une femme sont profondément détendus dans la présence l’un de l’autre, simplement par la rencontre de l’un avec l’autre, par l’absorption de l’un par l’autre, sans hâte, sans tension, plusieurs choses arriveront, des phénomènes alchimiques, grâce à la rencontre des deux essences de vie, des deux électricités, des deux bio-énergies. Rien que par leur rencontre,  (car ils sont « anti », l’un est négatif, l’autre est positif – ils sont aux antipodes l’un de l’autre.), ils vont se revigorer, ils se donneront de la vitalité, ils seront plus vivants.

 

Ils peuvent vivre longtemps sans jamais vieillir. Mais ceci vous ne pouvez le découvrir que si vous n’êtes pas en recherche de conflits. Cela semble paradoxal. Ceux qui luttent contre le sexe éjaculeront plus vite parce qu’un mental crispé cherche à être rapidement soulagé de sa tension.

 

Les recherches modernes disent des choses surprenantes, des faits surprenants.

Masters et Johnson sont les premiers à avoir travaillé scientifiquement sur ce qui se passe pendant les rapports sexuels. Ils ont été obligés de constater que soixante-quinze pour cent des hommes sont des éjaculateurs précoces - 75 % des hommes ! Avant la pénétration ils ont déjà éjaculé et l’acte est terminé. Et quatre-vingt dix pour cent des femmes n’arrivent jamais à l’orgasme ; elles ne touchent jamais le sommet, ce sommet puissant qui comble – 90 % des femmes !

 

C’est la raison pour laquelle les femmes sont tellement en colère, irritables et qu’elles le resteront. Aucune méditation ne pourra facilement les aider et aucune philosophie, aucune religion ni aucune éthique ne les mettront à l’aise avec les hommes avec lesquels elles vivent. Alors leurs frustrations, leurs colères…

Voilà ce que disent la science aujourd’hui et le Tantra du passé, tous les deux, c’est qu’à moins d’être profondément comblée, orgasmique, elle sera un problème pour sa famille. L’irritation sera crée par ce qui lui manque et elle sera toujours d’humeur querelleuse.

 

Donc si votre épouse est constamment d’humeur querelleuse, remettez tout en question. Votre épouse n’est pas la seule en cause, vous pouvez en être la cause. Et parce que les femmes n’arrivent pas à l’orgasme, elles sont devenues anti-sexe. Elles n’entrent pas volontiers dans le rapport sexuel. On doit les soudoyer ; elles ne sont pas prêtes à aborder le sexe. Pour quelles raisons devraient-elles être prêtes puisque l’acte sexuel ne leur a jamais fait éprouver la moindre extase intense ? Au contraire, après l’acte, elles ont l’impression que l’homme les a utilisées. Elles ont l’impression d’être des objets jetés après usage.

                                

L’homme est satisfait parce qu’il a éjaculé. Puis il se retourne et s’endort, et son épouse pleure. Elle a simplement été utilisée et pour elle l’expérience n’a aucunement été satisfaisante. Cela peut avoir été un soulagement pour son mari, son amant ou son ami , mais pour elle cela n’a été nullement satisfaisant.

Quatre-vingt-dix pour cent des femmes ne savent même pas ce qu’est l’orgasme parce qu’elles ne l’ont jamais éprouvé ; elles ne sont jamais arrivées à l’extrême de cette convulsion du corps, tellement extatique que chaque fibre vibre et que chaque cellule devient vivante. Elles n’y sont pas arrivées et ceci à cause d’une attitude anti- sexuelle de la société. Le mental querelleur est là et la conséquence, c’est que la femme est tellement réprimée qu’elle est devenue frigide.

 

L’homme continue a exécuter l’acte comme si c’était un pêché. Il se sent coupable ; il sait « qu’on ne doit pas le faire ». Et pendant qu’il fait l’amour à sa femme ou à sa bien-aimée, il est en train de penser à quelque mahatma : « Comment aller chez le Mahatma et comment transcender ce sexe, cette faute, ce péché. »

 

Il est très difficile de se débarrasser des Mahatmas ils sont toujours là. Même pendant que vous faîtes l’amour, vous n’êtes pas deux un Mahatma doit s’en mêler- vous êtes trois. S’il n’y a pas de Mahatma, alors c’est Dieu qui vous regarde en train de pécher. Dans le mental des gens, le concept de Dieu n’est que celui d’un voyeur qui vous observe tout le temps. Cette attitude génère de l’anxiété et quand il y a anxiété, l’éjaculation est précoce. »

 

OOOOOshoooooo°°°°°

Après une carrière de danseuse, Angélique est  arrivée au yoga par la pratique de la méditation . Elle enseigne le Yoga de l'Alignement  (Iyengar) et le Kundalini Yoga de la lignée de Yogi Bhajan.

 

 En 2014 elle rencontre Phakyab Rinpoche auprès de qui elle prend refuge, et commence à suivre ses enseignements de méditation Healing Shamatha .

 Proche de la philosophie Bouddhiste depuis 15 ans, Angélique ne se revendique d'aucune religion mais souhaite plutôt aborder une spiritualité intégrative et transmettre les valeurs de la liberté et la vérité sans chemin .

Elle propose un yoga harmonisé, qui permet de se libérer de ses blocages  et de se rééquilibrer, permettant  ainsi  de se reconnecter à sa puissance intérieure   et de faire circuler en soi l'énergie de l'amour et de la joie .  

 Elle est également Coach de Vie, Psychopraticienne et Sexothérapeute  .

ATELIER YOGA TIBÉTAIN du RÊVE ET DU SOMMEIL : TOUTES LES INFOS 

Retrouvez ici mon Interview pour BTLV  :

Interview Complète
Yoga et méditation.mp3
Fichier Audio MP3 55.4 MB